Plesk, corriger l’erreur « Can’t connect to local MySQL server through socket »

Plesk, corriger l’erreur « Can’t connect to local MySQL server through socket »

MySQL a planté !

Vous étiez là tranquille en train de rêvasser un peu loin des soucis tumultueux de la technologie ! On n’est pas bien là ? ……

Quand arrive Michel (on a tous un Michel) qui vient nous sortir doucement de nos doux rêves en hurlant (ouais.. il crie toujours Michel) : « Le site a planté ! »

Erreur !: SQLSTATE[HY000] [2002] Can't connect to local MySQL server through socket '/var/lib/mysql/mysql.sock' (111)

On est ici sur un serveur CentOS avec Plesk (11.5) qui nous sert ce joli message d’erreur lors de l’accès au site internet qu’il héberge.

On voit bien qu’on a un problème avec MySQL et que le site n’arrive plus à se connecter à la base de donnée.

À la lecture de l’erreur, on sent que ça ne vient pas du site lui-même mais bien d’un souci au niveau du serveur MySQL.

Plesk dans tous ses états..

On décide alors d’aller voir du côté du panel Plesk :

ERROR: PleskFatalException
Unable to connect to database: mysql_connect() [function.mysql-connect]: Can't connect to local MySQL server through socket '/var/lib/mysql/mysql.sock' (111)

Et Michel vous explose une seconde fois les tympans : « OH MAIS C’EST QUOI ÇA ?? » On lui répondra gentiment (les oreilles en sang) : « Un message d’erreur… »

Effectivement, Plesk n’a pas l’air plus comptant que le site internet et il semblerait que lui non plus n’arrive plus à se connecter au serveur MySQL.

Correction

Direction console.
Fort à parier que ce message indique que MySQL est arrêté.. on vérifie :

# service mysqld status
mysqld (pid 1533) en cours d'exécution...

Outch! « Michel tais-toi ! »

Bon.. c’est peut-être pas plus mal, ça doit bien être le fichier socket qui est HS :

# service mysqld stop
Arrêt de mysqld : [ OK ]
# mv /var/lib/mysql/mysql.sock /var/lib/mysql/mysql.sock.bak
# service mysqld start
Démarrage de mysqld : [ OK ]

Joie !

On repart sur le site et celui-ci s’affiche correctement..

Vous pouvez alors admirer la petite larme sur la joue de notre ami Michel.. Il est content, le couple Plesk et MySQL est réconcilié et nous pouvons nous replonger dans nos doux songes, rempli de satisfaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *